Parkinson et vitamine D

Vitamine D et Parkinson

La plupart des patients atteints par la maladie de Parkinson sont déficitaires en vitamine D. Des chercheurs de l’université d’Emory  (Etas-Unis) ont suivi 157 patients au premier stade de la maladie de Parkinson. Les résultats ont montré que 69,4 % d’entre eux avaient un taux insuffisant de vitamine D. Pour les scientifiques, le statut bas en vitamine D est un des témoins qui précèdent l’apparition de la maladie, et il se peut même que ce déficit joue un rôle dans l’apparition de la maladie.

Source : http://www.lanutrition.fr  (15 mars 2010)                      20/11/2011

Laisser un commentaire