Vitamine D et maladies auto-immunes


L’étude du génome humain  a montré que la vitamine D intervenait sur 2776 sites de liaison du génome. Un grand nombre de ces sites étaient concentrés autour de gènes associés à des maladies auto-immunes (sclérose en plaques,  arthrite rhumatoïde,  cancer colorectal,  leucémie lymphocytaire). Les chercheurs soulignent l’intérêt de la vitamine D dans le maintien de la santé sachant qu’on estime à 1 milliard, le nombre  de personnes déficientes en vitamine D en raison d’un manque de lumière solaire et de carences alimentaires.

Etude : ( Genome Research. Published in advanced August 24, doi : 10.1101/gr.107920.110 )

Source: http://www.nutranews.org/   Novembre 2010                                                                         11/11/2011

 

Laisser un commentaire